Palestine – De Gaza avec amour et douleur

Soutenus massivement par la population, les dirigeants israéliens lancent une opération militaire le 8 juillet 2014 afin de détruire le Hamas et ses roquettes. Gaza est bombardée jour et nuit pendant 51 jours. Sur ce territoire palestinien de 360 km2, 1,8 million de personnes se sont retrouvées prisonnières de l’enfer de la guerre. Selon les Nations Unies, plus de 50000 Gazaoui ont perdu leur maison, 30000 autres ont un logement considéré comme inhabitable.

La situation économique était catastrophique avant le conflit, 40% de chômage, une dépendance financière à la communauté internationale et aucune perspective d’avenir pour les jeunes. La majorité des infrastructures ont été détruites: des quartiers ont été entièrement rasés. Comment faire pour se relever, vivre et résister avec dignité?

 

Fady Al Sheik Yousef // Gaza

Fady Al Sheik Yousef

Fady a 27 ans et vit encore avec ses parents et ses trois frères et soeurs. Il a obtenu une Licence de Commerce mais il est au chômage depuis un an. Il a tenté de créer une compagnie de production en communication qui a été fermée par le Hamas. Durant l'offensive israélienne en juillet 2014, il a organisé des séances de soutien moral pour les enfants de Gaza. Il est aidé financièrement par son père qui travaille comme chauffeur de taxi.

Amani Qassem // Gaza

Amani Qassem

Amani a 25 ans et habite avec ses parents. Elle est étudiante en administration à Zawaida, à 15 km de Gaza. Son père est un officier de l'autorité palestinienne à la retraite et militant du Fatah. Amani est très active sur le dossier des Palestiniens prisonniers en Israël (plus de 6000 actuellement). Elle suit chaque lundi des familles de détenus palestiniens pour réclamer leur libération. Elle a perdu des personnes dans son proche entourage durant la récente guerre. Elle a un regard personnel sur la société palestinienne dans une société où le chômage est très élevé et où les jeunes se sentent aliénés.

Share – Partager

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn