Grèce – Le pas suspendu d’Ulysse

Criblée de dettes, la Grèce a dû se tourner vers l'Union Européenne pour avoir une chance de s'en sortir. Le gouvernement a annoncé un plan d'austérité drastique qui a poussé les Grecs à manifester dès le printemps 2010. Au mois de mai de la même année, Athènes a finalement adopté des mesures de durcissement monétaires sans précédent afin de réduire son déficit public de 30 milliards d'euros d'ici à 2014, en échange d'une aide financière de 110 milliards sur trois ans par l'Unions Européenne et le FMI.

Ce contexte a donné naissance à un populisme qui a permis aux extrêmes de consolider leur influence à mesure que le pays devenait de plus en plus faible.

 

Andriani Koukiasa // Athènes

Andriani Koukiasa

Andriani Koukiasa est une sismologue de 29 ans. Elle vit seule et a dû faire d'importants sacrifices pour mener une vie décente, mais l'État continue de lui demander plus, à elle ainsi qu'à ses compatriotes. Son travail stable ne l'empêche pas de penser à ses pairs qui se battent pour trouver un emploi. Son analyse de l'environnement économique et social de la Grèce est dramatique.

Giorgis Saratsis // Tessaloniki

Giorgi Saratsis

Giorgis a 25 ans et vit toujours avec ses parents et ses deux sœurs. Cet écrivain qualifié a gagné plusieurs prix de poésie, mais malgré ses efforts, il ne parvient pas à trouver un emploi, et perd parfois espoir de trouver un jour une solution. Il tente de garder ses esprits via son blog, où il communique avec d'autres jeunes en partageant son expérience de chercheur d'emploi. Il pense que les gens devraient avoir le courage d'établir de nouvelles méthodes pour réguler le monde financier.

Share – Partager

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn